DISTRIBUTION

Olivier Sitruk ou Jean-Baptiste Martin

Hélène Seuzaret ou Anne Plantey

et Benoit Solès

OLIVIER SITRUK est Marc Delaporte (alias Eric Vence)

Dès l'âge de 16 ans, Olivier intègre le Conservatoire National de Nice pour y suivre des cours de théâtre. En 1988, il rejoint l'école d'art dramatique Studio 34 puis l’Ecole Claude Mathieu à Paris et rentre au Conservatoire National Supérieur d'art dramatique de Paris en 1994.

 

C’est en 1991 qu’il rencontre son premier succès au cinéma avec le film    « La gamine » réalisé par Hervé Palud aux côtés de MAIWEN et Johnny HALLYDAY. En 1994, il est révélé au grand public par Bertrand TAVERNIER dans le film « L'appât » (Ours d’or à Berlin). Sa prestation lui vaut une nomination au César du meilleur espoir masculin. S’en suivra ensuite différents succès populaires, en salle (« Quatre garçons plein d’avenir » de Jean-Paul LILIENFELD, « Irène » d’Yvan CALBERAC, « Le grand rôle» de Steve SUISSA) et sur le « petit » écran (la série Jeff & Léo, Flics et jumeaux - M6, Coco Chanel – FR2, dernièrement Rani- FR2...). 

 

A partir de 2005, Olivier renoue avec son premier amour, le théâtre. Il apparaît dans différentes mises en scène (Steve SUISSA à Marigny, Daniel BENOIN au TNN, ou encore Daniel COLAS au Mathurins).

 

En 2011, Gérard GELAS lui confie le rôle du Che dans sa mise en scène « Le crépuscule du Che ». Le spectacle connait un succès critique et populaire, et sera joué au festival d'Avignon, à Paris puis en tournée durant plusieurs mois.

Cette année, Olivier participait au film d’Alexandre Arcady « 24 jours » aux côtés de Jacques Gamblin, Zabou Breitman et Pascal Elbé.

 

 En 2015, il participe à l’émission « La France a un incroyable talent » en tant que membre du jury et sera à l’affiche du film « Deux au carré » de Philippe Dajoux dont il tient le rôle principal.

 

HÉLÈNE SEUZARET  est Gaëlle 

Après avoir suivi une formation à l’école de Claude Mathieu, Hélène débute au théâtre dans « De toutes manières » de Philippe Aris avec Pascal Rocher. L’année suivante son interprétation de la femme-robot dans « Plus vraie que nature » de Martial Courcier lui vaudra une nomination au prix de la révélation théâtrale féminine des Molières 2002. La même année elle est engagée au Théâtre Fontaine pour jouer dans « Etat critique » mise en scène d’Eric Civanyan aux cotés de Gérard Jugnot et Annick Alane.

A la même époque elle fait ses débuts au cinéma et à la télévision.

Au cinéma avec Frédéric Forestier (Les parrains), François Bertrand dans un documentaire consacré à Van Gogh, aux cotés de Jacques Gamblin. Charles Nemes, Philippe Lefebvre (Une nuit) et Eric Lartigau (Les infidèles).

A la télévision Hélène tourne dans des séries telles que « Commissaire Valence », « Avocats et associés », « Boulevard du Palais », « Enquêtes réservées », « Ripoux anonymes » et des téléfilms comme « Les héritières » de Harry Cleven, « La Venitienne » Saara Saarela, « Mission sacrée » Daniel Vigne et très récemment « Richelieu, la pourpre et le sang » d’Henri Helman dans le rôle de Marie de Gonzague.

Originaire 

BENOIT SOLÈS est Hyppolite

Originaire du sud-ouest de la France, il n’est pas surprenant que Benoit, après avoir suivi la classe supérieure d’art dramatique de Paris, débutât sa carrière artistique avec Roger Louret des Baladins en Agenais, dans « Les années twist ». Il enchaîne avec Jean-Luc Tardieu, qui lui offre ses premiers rôles au théâtre dans « La folle de Chaillot » aux côtés de Madeleine Robinson et « Le marchand de Venise » avec Michel Blanc. 

 

C’est Didier Long (Bel Ami et une liberté retrouvée) , Jean-François Chatillon (Les fourberies de Scapin et La nuit des rois) et Thierry Harcourt (Outrage aux moeurs et Le talentueux monsieur Ripley) qui le mettront en scène par la suite.

 

En 2002 il aborde le cinéma avec « Embrassez qui vous voudrez » réalisé par Michel blanc et la télévision notamment dans une réalisation d’Elizabeth Rappeneau aux côtés de Macha Méril et Jean-Pierre Cassel. On le retrouvera régulièrement dans de nombreux téléfilms et séries (Louis XV, Le Soleil noir, Profilage, les Virtuoses, Boulevard du palais…) 

 

Au théâtre on le retrouve dans « 3 années » de A. Tchékov mise en scène par Jean-Claude Idée, « La journée des dupes » de Jacques Rampal et « Les vacances de Josepha » de Dany Laurent toutes deux mises en scène par Yves Pignot, « Tout est bien qui finit bien »  de Shakespeare, « La quête du graal » de et mise en scène par Pierre Beyffete, « Bash » de NeilaBute aux côtés de Sarah Biasini et « Appelez moi Tennessee » de Benoit Solès toutes deux mises en scènes par Gilbert Pascal.

 

Dernièrement au cinéma dans « La fille du R.E.R. » d’André Téchiné , on pourra le voir prochainement à l’été 2015 au théâtre dans « Cyrano de Bergerac » où il tiendra le rôle titre.

JEAN-BAPTISTE MARTIN est Marc Delaporte (alias Eric Vence)

Jean-Baptiste Martin gran­dit dans une famille d’artistes 

Dès 1999, il appa­raît dans diverses séries comme PJ, José­phine, ange gardien, ou encore Sauveur Gior­dano. Il se fait parti­cu­liè­re­ment connaître du grand public dans Les Enquêtes d’Éloïse Rome, où il inter­prète lelieu­te­nant Éric Nell de 2001 à 2005. De poli­cier à ensei­gnant, il n’y a qu’un pas puisque, depuis 2013, il n’est autre que Sylvain Gleva­rec, le profes­seur d’his­toire-géogra­phie laxiste et fainéant de la sériePep’s sur TF1. 

En complé­ment de sa carrière télé­vi­suelle, Jean-Baptiste Martin arpente les scènes de théâtre depuis 2001, en tant qu’ac­teur comme en tant que metteur en scène. 

 

Au théâtre, on a pu le voir notamment dans « Les voisins du dessus »de Laurence Jyl mise en scène par le couple Dravel-Macé , sous la direction d’Yves Pignot dans « Angèle «  de Pagnol et « les vacances de Josepha »  de Dany Laurent. Et, très récemment dans la pièce « Les Lyons » de Nicky Silver mise en scène par Jean-Luc Moreau.

 

Véri­table touche à tout, Jean-Baptiste est également musicien et auteur,. Il colla­bore notamment avec son frère Frédé­ric et co-écrit avec lui à la radio pour Le Monde de Monsieur Fred, Le Fou du roi et, à la télé, pour On a tout essayé et On n’est pas couché. 

ANNE PLANTEY est Gaëlle

Anne Plantey est originaire d’Agen.  C’est à l’âge de sept ans qu’elle prend son premier cours de théâtre dans la classe de Marianne Valéry à Monclar. Cette dernière lui offre son premier rôle en 2005 dans la reprise de « Plus Vraie que Nature ».

 

Après deux années de formation au Studio d’Asnières, elle remonte sur scène pour le cabaret de Nos Belles Espérances, mis en scène par Thierry Harcourt. En 2007, elle fait ses débuts devant la caméra dans le téléfilm Duel en ville de Pascal Chaumeil . Elle tourne ensuite dans la web série Mes Colocs de Riad Sattouf où elle incarne pendant 3 saisons le rôle d’Anna.

 

Au théâtre, on la retrouve en tournée, dans "Dis moi oui"mis en scène par Tristan Petitgirard, puis dans Cendrillon de julien Alluguette. En 2014 elle participe à la création de Swollen Tongues, à Avignon et au Ciné 13.

Elle a repris le rôle de Gaëlle dans "Rupture à Domicile" en juillet 2015 à la Comédie bastile puis en tournée en France et au Liban. Elle l'a joué au Théâtre Actuel au festival d'Avignon 2016, aujourd'hui"hui au Splendid et de nouveau en tournée en 2018.

RUPTURE A DOMICILE

a été créée le 22 janvier 2015 à la Comédie Bastille

Distribution  à la création

 OLIVIER SITRUK dans le rôle d'Eric

HÉLÈNE SEUZARET dans le rôle de Gaëlle

BENOIT SOLÈS dans le rôle d'Hyppolite

 

Le rôle de Gaëlle a été interprété par ANNE PLANTEY de Juillet à aout 2015 à La Comédie Bastille ainsi qu'en tournée de janvier à avril 2016 et au Théâtre actuel  à Avignon en Juillet 2016. Elle retrouvera le personnage de Gaëlle à partir du 6 juillet 2017  au Splendid ainsi qu'en tournée à partir  de janvier 2018

Le rôle d'ERIC a également été interprété à l'été 2015 par JOFFREY PLATEL.

Le rôle d'HYPPOLITE a été joué de mai 2015 à juillet 2015  par l'auteur, TRISTAN PETITGIRARD

© 2017 par Rupture à domicile. Mise à jour du10/01/2018

  • Icône de l'application Facebook
  • Twitter App Icône
Joffrey Platel

a joué le rôle d'Eric en alternance.